Le 25/04/2017

« L’ART AMÉRICAIN DANS LES ANNÉES 1930 »

Par Charles Gautier, historien d’art de la Réunion des Musées nationaux

New York, 1929 : la bourse s’effondre entraînant les États-Unis dans un krach boursier qui marque le début de la Grande Dépression, la plus grande crise économique du XXe siècle. Dans ce contexte instable, sombre et difficile, les peintres américains n’eurent de cesse de questionner l’identité américaine et d’explorer la possibilité d’un art propre.

Leurs oeuvres témoignent des préoccupations d’une époque (insécurité économique, chômage, pauvreté…) mais qui envisagent néanmoins une « ouverture » qui s’exprime par la peinture et… l’architecture. De l’abstraction au réalisme social en passant par le régionalisme, les univers esthétiques de peintres tels que Grant Wood, Georgia O’Keeffe ou Edward Hopper cohabitent et se confrontent dans les mêmes foyers de création.

Au Carré des Coignard - 5€