Du 06/01/2017 au 22/01/2017

Carré des Coignard


Agnès Guillon, peintures

Agnès Guillon pratique une figuration libre articulée autour de la lumière. Son approche excessive et coloriste est mise au service d’une narration méditative. Ancré dans l’instant et le mouvant, son travail s’attache à transcrire des moments indécis : transitions d’un temps fort à un autre, attentes, temps flous, moments sans étiquette et hors temps où se révèle une certaine fragilité de la condition humaine. En capturant ces instants en suspension, Agnès Guillon nous invite à méditer sur la fragile poésie de ces moments fugaces, le temps qui passe, nos trajectoires avec leur dose d’errance ou de magie.

Sophie Vincent, sculptures

Sophie Vincent aime travailler les courbes, les arabesques, les volutes… Avec l’action du feu, elle démultiplie le jeu des contraires, elle oppose les craquelures, les fissures avec la rondeur et la douceur de ses pièces. Pour cette exposition, elle a choisi d’associer la terre au bois, de parler de la protection de l’environnement et de quelques sujet d’actualités qui lui tiennent à cœur. « Je cherche à mettre en opposition les effets de matière, les contrastes. La terre cuite est fragile et délicate mais si forte face aux chocs thermiques du Raku. La sculpture est une alchimie délicate entre un besoin et une envie. » Sophie Vincent

Du mardi au dimanche de 15h à 19h. Entrée libre